khaki-hero.jpg

Comment Le Kaki Est Devenu Cool

L’histoire D’un Tissu Réglementaire De L'armée Devenu Un Classique Indémodable

C’est un fait difficile à accepter pour tous les défenseurs de la paix, et pourtant messieurs...chaque fois que vous vous habillez, ou presque, c’est un peu comme si vous vous prépariez à aller au combat. De nombreux éléments du vestiaire masculin moderne étaient à l’origine conçus pour un usage militaire. Le smoking de votre mariage, les boutons qui ornent votre trench, votre caban — sans oublier bombers et bottes de combat — faisaient à l'origine partie des uniformes portés sur les champs de bataille. Le concept-même de costume sur mesure nous a été transmis par Beau Brummell, considéré comme le père du costume moderne. C'est lui qui a modifié le manteau militaire traditionnel en manteau de ville pour gentlemen.

Il en est de même pour le kaki, un tissu qui, à l'instar du denim, définit le style masculin américain. Qu’il soit porté par les sportifs de week-end sur les parcours de golf, au bureau avec un blazer bleu marine (un autre dérivé des vêtements militaires, lui aussi) ou roulotté sur les plages en mode décontracté, ainsi qu'on le voit dans la campagne Polo du printemps 2017, le kaki nous suit partout. En fait, le chemin qui l'a conduit jusqu'aux pantalons masculins a commencé il y a plus de 170 ans.
khaki_inset.jpg

Le terme nous vient de la langue hindoustani dérivée du persan dans laquelle la racine « khak » veut dire « terre ». Les troupes britanniques ont emprunté et adopté ce terme durant leurs campagnes militaires dans le sous-continent indien au cours du 19è siècle. Les militaires britanniques étaient célèbres pour l’apparat de leurs uniformes — souvenez-vous des manteaux rouges éclatants qu'ils portaient pendant la guerre d’Indépendance américaine — mais ce n’est qu’en 1846 que les commandants de l’armée ont finalement compris qu’il était plus logique d’abandonner ces uniformes spectaculaires et de les remplacer par des tenues plus sobres qui se fondaient dans le paysage. Le Corps of Guides, un régiment de l’armée indienne britannique, traditionnellement vêtu de blanc, fut le premier bataillon à commander un tissu couleur de désert. À partir de 1848, cette étoffe était tissée en Angleterre et envoyée aux Guides, sous la direction du commandant Sir Harry Lumsden et du commandant-adjoint William Stephen Raikes Hodson. Lorsque le tissu venait à manquer, ils utilisaient des plantes locales pour teindre eux-mêmes leurs anciens uniformes blancs.

Entre 1850 et 1900, les uniformes en lin ou coton teints couleur kaki devinrent progressivement la norme pour les troupes faisant campagne en Afrique du Sud, en Afghanistan et au Soudan. Aux États-Unis, les uniformes couleur kaki furent portés pour la première fois en 1898 lors de la guerre hispano-américaine ; ils se composaient d'une tunique et d'un pantalon assortis.
À L'INSTAR DU DENIM, LE KAKI EST LE TISSU QUI DÉFINIT LE STYLE MASCULIN AMÉRICAIN.

Il faudra cependant attendre la Seconde Guerre mondiale pour que le pantalon kaki fasse son apparition dans les garde-robes des civils. Lorsque les hostilités cessèrent en 1945, un nombre incalculable de pantalons militaires arrivèrent en masse sur le marché, provenant des surplus des stocks de l’armée et de la marine. Le pantalon kaki devint alors un vêtement de base dans toute l’Amérique. Et comme les vétérans pouvaient d'inscrire à l'université grâce à leur GI bill, beaucoup portaient le pantalon de coton réglementaire pour aller à leurs cours. Les nouveaux étudiants de premier cycle décidèrent que ce pantalon convenait parfaitement à leur vie universitaire insouciante. Ils le portaient pour aller aux cours magistraux, dans la cour pour jouer au touch-football mais aussi pour sortir le soir — avec une chemise à col boutonné et une veste. Il fallait prêter attention cependant, style oblige, à coordonner les rayures de sa cravate avec les taches de pelouse verte sur son pantalon.

D’après les publicités de l’époque dans les journaux universitaires, on sait que ces pantalons avaient plusieurs noms : « khakis » (pantalons kaki) ou « chino slacks » (pantalons chino) dans la couleur sable réglementaire. Le terme « chino » viendrait d’un sergé de coton provenant de Chine et qui était également utilisé pour les uniformes militaires. Cela explique l’interchangeabilité des termes, bien que techniquement « chino » se réfère au tissu et « kaki » à la couleur.
(de gauche à droite) Les troupes britanniques en Inde ont commencé à porter du kaki au 19è siècle ; Gardes-côtes américains en 1940 ; Étudiants de Princeton pris en photo par Teruyoshi Hayashida, dans le livre de référence de 1965 Take Ivy ; une image de la campagne Polo Ralph Lauren pour le printemps 1991 ; Brendan Fraser, Ben Affleck, Matt Damon et d’autres acteurs vêtus de kaki dans le film School Ties (titre français : La différence) de 1992.
(de gauche à droite) Les troupes britanniques en Inde ont commencé à porter du kaki au 19è siècle ; Gardes-côtes américains en 1940 ; Étudiants de Princeton pris en photo par Teruyoshi Hayashida, dans le livre de référence de 1965 Take Ivy; une image de la campagne Polo Ralph Lauren pour le printemps 1991 ; Brendan Fraser, Ben Affleck, Matt Damon et d’autres acteurs vêtus de kaki dans le film School Ties (titre français : La différence) de 1992.

Après la guerre, les pantalons kakis étaient coupés amples et se portaient avec le pli repassé. Puis, dans les années 1960, la coupe est devenue plus cintrée et plus courte. Nous en avons pour preuve l’ouvrage japonais Take Ivy, un document de l’époque illustré de photos prises dans les collèges privés. Et en 1979 fut publié le fameux poster « Are You a Preppie? » (Avez-vous le look Preppy ?). Le poster représentait un personnage fictif, Nathaniel Worthington III, vêtu d'un pantalon kaki à la cheville, rehaussé de tous les détails requis. La coupe préférée sur les campus était le baggy, parfois froissé, mais sans pli repassé.

À l’époque, Ralph Lauren fabriquait ses propres vêtements kaki. Fervent amoureux du style universitaire, il prisait aussi beaucoup les détails d’inspiration militaire, particulièrement après son service dans la US Army de 1962 à 1964. Des décennies plus tard, M. Lauren reste un amoureux du tissu. « Je porte du kaki » déclarait-il dans une interview de 1987. « J’adore les vêtements militaires. »

Qu’il soit porté façon preppy Take Ivy des mocassins et une chemise à col boutonné, ou dans le style militaire comme M. Lauren le mentionne ci-dessus, le kaki est probablement la couleur la plus polyvalente du vestiaire masculin. De nos jours le pantalon kaki se porte slim, bien que la coupe ample — et même un discret pli repassé — soit dans la tendance. Quelle que soit votre style, le kaki est le look le plus prisé, le plus chargé d'histoire et le plus polyvalent du vestiaire masculin.
Haut de page
Contributeur de longue date du RL Mag, CHRISTIAN CHENSVOLD écrit régulièrement des articles sur le style classique sous toutes ses formes, et gère les sites Web Ivy Style et Masculine Interiors.
  • Avec L’aimable Autorisation De La Ralph Lauren Corporation
  • Illustration Par Ac Lovett
  • Photographie Par Bj Falk, Avec L’aimable Autorisation De La Library Of Congress
  • Photographie Par Teruyoshi Hayashida, Avec L’aimable Autorisation De Powerhouse Books
  • Avec L’aimable Autorisation De La Ralph Lauren Corporation
  • Image Provenant Du Film School Ties, Avec L’aimable Autorisation De La Paramount Pictures Corporation